En 2006, le gouvernement du Québec optait pour un modèle d’agglomération afin d’encadrer la gestion de services municipaux partagés entre la nouvelle ville de Longueuil et les villes reconstituées suite aux défusions municipales (Boucherville, Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert).

Dix ans plus tard, des lacunes importantes subsistent dans la gouvernance et le financement de cette agglomération imposée par Québec.

Historique

Cela fait plus de 10 ans que nos administrations et citoyens sont aux prises avec les répercussions liées à la mise en place de l’Agglomération de Longueuil.

Faits

En comparant le coût facturé à nos villes pour différents services à celui de villes similaires aux nôtres, on voit l’écart gigantesque qui s’est creusé.

Demandes

Il est faux de prétendre que nos villes veulent rejouer dans le film des défusions municipales. Ce que nous voulons, c’est une modification de l’Agglomération.